Rechercher
  • Malou

Artblock : Astuces pour se défaire du syndrome de la page blanche

Dernière mise à jour : 10 nov. 2020




L’ "artblock" ou "syndrome de la page blanche", c'est le début de la fin... Non, je plaisante !

Surtout, pas de panique, si vous traversez cette période, car je vais vous partager un secret efficace, qu'un de mes amis artistes m'a donné.

Mais en fait, ça veut dire quoi « artblock » ?

L’artblock, que l’on peut traduire par « blocage artistique »,souvent lié au syndrome de la page blanche (ou angoisse de la page blanche), désigne le fait d’être tout simplement, en panne d’inspiration.

Mais pourquoi sommes-nous atteint du syndrome de la page blanche ?

À mon sens, le problème ce n'est pas tant le manque d'inspiration, mais plutôt, une soudaine insatisfaction de ce que l'on produit (dessine). C’est comme ça que l’ « artblock » apparaît. C'est un tournant important, car c'est à ce moment-là que l'on réalise que ce qu’on crée, ne nous suffit plus. On a fortement l'impression de plagier notre propre art, et c'est là tout le problème. Aussi, voici mon remède miracle.

Quitter le chemin doré et s’aventurer : sortir DRASTIQUEMENT de sa zone de confort !

Sortez de votre zone de confort ! Quitte à changer de style pendant un temps, il vous faut en premier lieu, un bon bol d'air frais, pour vous changer les idées, et commencer quelque chose de nouveau.

Si vous réalisez des portraits réalistes, pourquoi ne pas tenter des portraits avant-gardiste ? Faites en sorte de ne pas faire, ce que vous faites habituellement.

Expérimenter des choses qui vous fascinent ou vous font peur.

Par exemple, si vous avez toujours été fasciné par les origamis, pourquoi ne pas vous lancez un temps dans l'apprentissage de cet art japonais ? Vous avez peur de vous lancer dans des peintures de 2mx2m, pourquoi ne pas vous jeter dans le grand bain, et tenter de réaliser quelque chose, même si ça n'est pas aboutit ou parfait. L'idée est que vous appreniez quelque chose de nouveau pour compléter vos compétences artistiques, et surtout, que vous remplissiez cette page blanche.

Lâcher prise, oublier la technique et se focaliser sur la créativité

Lâchez prise ! Oubliez pendant un moment la technique, ne vous focalisez que sur la créativité. Faites des gribouillis, tâchez les supports, exprimez-vous sans penser à "comment faire", juste lâchez vous ! C'est un bon moyen de limiter la frustration qui alimente considérablement votre artblock.

Stopper les réseaux sociaux (surtout Instagram et Twitter) durant le temps nécessaire

Enfin, mon dernier conseil est de stopper les réseaux sociaux durant un temps. Cela a beau être une super palette d'inspiration, les réseaux sociaux sont aussi une source de stress monstre, qui nous force jour après jour, à nous comparer aux autres.

Durant cette période de doute, ne publiez rien de ce que vous expérimentez, gardez cela pour vous. De ce fait, vous serez amené à nettement moins vous préoccuper du retour de votre public, et vous concentrer plus sur ce que vous souhaitez réaliser.

En résumé, voilà ce que vous devez retenir pour la prochaine période « page blanche »

Sortir de sa zone de confort, et réaliser quelque chose d’inhabituel, en expérimentant de nouvelles choses. Lâchez prise, ne vous jugez pas, et surtout évitez les réseaux sociaux pour ne pas être jugé par d’autres.

L’artblock peut apparaître d’un jour à l’autre, mais cela peut prendre beaucoup de temps, avant de pourvoir le dépasser, alors, ne brûlez pas les étapes, prenez votre temps, rien ne presse. Gardez en tête que votre créativité à besoin de ce temps, et elle vous le rendra bien.

Si cet article vous a été utile, je vous invite à découvrir d'autres astuces, pour réussir le Inktober.



#Artblock #pannedinspi #Dessin #pageblanche #Aide

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout